Attaques de Paris : la musique comme réponse

La FELIN s’associe à tous les communiqués, les messages, les déclarations condamnant les actes criminels et le primitivisme qui ont touché selon un hasard, vaguement calculé mais macabre, les êtres joyeux, amateurs de musique et de la vie dans les rues de la capitale vendredi dernier. Qu’ils soient professionnels de la musique, mélomane ou épicurien, nous rendons hommage à ceux qui ont disparus pour cette cause creuse. Quant aux barbares, qu’ils aillent écouter de la musique, n’importe laquelle tant qu’elle leur adoucira les mœurs et les cœurs.

Laisser un commentaire