Points de vue de professionnels

Retrouvez ici notre saga d’interviews de labels indés ayant roulé leur bosse : ils vous livrent quelques trucs & astuces sur leur métier et leur vision de l’industrie musicale.

LABEL EXPERIENCE #9 Pamela Hute – My Dear Recordings

My Dear Recordings est un label créé par les artistes Pamela Hute et Julien Le Nagard, pour développer leurs propres projets mais aussi de nouvelles signatures. Pamela Hute est également membre active de la GAM (Guilde des Artistes de la Musique), et elle collabore au projet Musicoin, plateforme de streaming équitable, basée sur la technologie blockchain.

1. Comment s’est créé ton label, dans une industrie musicale en bouleversement ?

Au départ le label a été créé pour sortir mes propres disques, mais l’idée de fonder une équipe pour sortir les disques des amis me plaisait aussi beaucoup et m’a fait envisager les choses plus collectivement. 
J’ai fondé le label il y a deux ans avec Julien Le Nagard, qui est également artiste. Nous étions tous les deux à un moment de nos carrières identique et l’envie de produire et d’accompagner de nouveaux projets nous excitait beaucoup. 
Je n’ai pas vraiment réfléchi aux difficultés de l’industrie tout en les connaissant : je savais que nous ne faisions pas cela pour gagner de l’argent - ou en tout cas dans un premier temps - mais c’était un défi pour inventer de nouvelles relations avec les artistes, les responsabiliser, et les accompagner à différents niveaux. Je jongle constamment entre mon point de vue d’artiste et mon point de vue de productrice, cela me force à trouver de nouvelles idées. 
L’industrie change vite, c’est un secteur en mutation depuis plus de 10 ans ! Même si c’est globalement difficile, cela nous oblige à être inventif.

Lire plus

Publié par Felin dans Points de vue de professionnels

LABEL EXPERIENCE #8 Emmanuelle Tirmarche – Manivette Records

Manivette Records (Les Editions du Gabian) est une société de production et d’édition phonographique créée en octobre 2004 et dirigée par Emmanuelle Tirmarche. Basée à La Ciotat, ville portuaire méditerranéenne, Manivette Records s’est constituée avec la volonté de promouvoir et de donner un espace d’expression à la création contemporaine occitane, notamment celle du pourtour méditerranéen, tout en s’ouvrant aux cultures du monde. Parallèlement Les Editions du Gabian éditent les oeuvres de Moussu T e lei Jovents, de Gigi de Nissa et dernièrement de Massilia Sound System. Fortes d’un catalogue d’une centaine de titres, Les Editions du Gabian soutiennent activement la création de ces artistes occitans.

1. Comment s’est créé ton label, dans une industrie musicale en bouleversement ?

Même si le label est relativement récent (2004), j'ai le sentiment que lorsqu'il a été crée, l'industrie musicale n'était pas tombée aussi bas qu'aujourd'hui ! En tout cas du point de vue des labels indépendants ou des PME. C'était le tout début du téléchargement et les plateformes de streaming n'avaient pas encore autant d'importance qu'elles ne l'ont actuellement... On pouvaient encore faire de belles choses en termes de ventes physiques ! Mais j'ai subi de plein fouet ces bouleversements et aujourd'hui encore je ne suis pas au top me semble-t-il mais on y reviendra plus tard...

Le label a vu le jour pour répondre a un besoin direct : sortir le premier disque de Moussu T e lei Jovents, un tout nouveau projet que j'essayais de placer auprès de différents labels / maisons de disque... Essuyant de toute part des refus, même si le projet séduisait, j'ai eu la chance d'avoir une réponse positive du Chant du Monde, un label d'Harmonia Mundi. Mais c'était une proposition de licence et il fallait donc produire le disque et apporter le produit fini ! Je me suis alors remontée les manches et j'ai monté la structure de production et d'éditions Manivette Records. Dans le même temps nous avons monté une association pour la diffusion des spectacles du groupe puisque, tels les artistes avec lesquels je travaille, je ne peux envisager de musique sans partage donc sans concerts ! Être confronté au public est le meilleur des indicateurs en terme de proposition artistique.

Lire plus

Publié par Felin dans Non classé, Points de vue de professionnels

LABEL EXPERIENCE #7 Matthieu Remond – Rising Bird Music

Rising Bird Music est une société de management, production et édition musicale créée et dirigée par Matthieu Remond. Fort de son expérience auprès d’artistes comme Oxmo Puccino, Diam’s, -M-, Babx, Camélia Jordana, Kery James, Tété, Joséphine Drai ou Blitz The Ambassador, il intervient aujourd’hui avec Rising Bird Music à différents niveaux auprès d’artistes comme Arthur H, Mariama, Awa Ly, Flynt, David Assaraf et Théophile.

1. Comment s’est créé ton label, dans une industrie musicale en bouleversement ?

Je me considère comme manager d’artiste avant de me considérer gérant de label.

Le fait de produire aujourd’hui et d’offrir ce « service » a mes artistes est né en réaction à des situations que j'ai vécues.
Je dois accompagner mes artistes de manière globale dans leur carrière si je veux que les projets avancent. En tant que manager, je suis souvent confronté à des blocages : production, tour, édition.
Pour palier à ce manque, j'ai très rapidement du compenser le manque de travail d’un partenaire de l’artiste sans en avoir les droits et la rétribution.  Ma société s’est donc créé autour de 4 axes : la production, l’édition, le management et le conseil.

Chaque artiste avec qui je travaille a un business model différent et c’est ce qui m’excite aujourd’hui : pouvoir proposer et imaginer, en partenariat avec les artistes, le modèle de développement qui sera le plus bénéfique pour eux et pour moi en terme d’évolution de carrière et de rentabilité économique.

Le bouleversement de l’industrie a créé mon activité. Je le vois donc comme une opportunité plutôt que comme un problème.
Travailler aussi avec des artistes impliqués financièrement dans leur production est important pour moi. Tout le monde est responsabilisé et de fait nous serons tous gagnant en cas de succès. Partager les risques pour une petite structure me semble primordiale.

Lire plus

Publié par Felin dans Points de vue de professionnels

LABEL EXPÉRIENCE #6 Charline – Matcha

Matcha est un label indépendant grenoblois dont l'activité principale est l'enregistrement sonore et l'édition musicale. Ses activités secondaires sont la diffusion, la gestion de droits d’auteurs et voisins, le publishing. Nous aimons travailler en famille avec des artistes locaux que nous développons progressivement jusqu'à l'échelle internationale. L’objectif de la société Matcha est d’asseoir et de pérenniser son activité principale de production discographique sur les projets qu'elle défend en complémentarité avec ses activités secondaires. Nous veillons ainsi à un équilibre à 360° entre les besoins des artistes et les complexités conjoncturelles.

1. Comment s’est créé ton label, dans une industrie musicale en bouleversement ?

Le label indépendant Matcha a été créé au départ pour défendre et développer la carrière de Yoanna, artiste genevoise chanteuse et accordéoniste.
Suite au départ de sa manageuse, j’ai fait une reprise de la société en 2011 après avoir expérimenté une première aventure dans une salle de spectacle, premières diffusions donc.
Sur mon territoire, j’ai pu constater le foisonnement d’artistes de qualité qui n’avait pas d’entourage et cherchaient à être accompagnés dans leurs projets artistiques. J’ai donc décidé de m’investir et d’investir financièrement sur des projets de mon territoire uniquement.
A mon sens, le territoire sur lequel on vit est un merveilleux incubateur à l’expérimentation, la réflexion, à la création. 
Pour la diffusion, c’est une autre histoire, il s’agit bien sûr de bien s’entourer pour permettre aux œuvres et aux projets artistiques de dépasser les frontières.
J’ai développé ce label, car ma sensibilité se porte sur l’œuvre musicale originale ; celle qui va interroger, déranger, conforter, sublimer ; celle qui peut se targuer d’être d’utilité publique.
Dans cette industrie musicale en bouleversement, je pense que le label est plus que jamais l’allié n°1 de l’artiste. 
Le label investit, prend des risques, tisse des partenariats, créé une stratégie, ouvre des horizons, maîtrise la chaine de production. Autant de tâches indispensables à l’émergence de nouvelles oeuvres musicales originales. Sans cet atout majeur, il me semble difficile pour l’artiste de développer et promouvoir ses oeuvres dans de bonnes conditions.

Lire plus

Publié par Felin dans Points de vue de professionnels