NOS PROJETS ET ACTIONS

REPRESENTER LES LABELS INDÉPENDANTS

Nous représentons les acteurs lors d’événements nationaux sur la filière musicale, et engageons des discussions collectives et interprofessionnelles. Nous proposons des temps de rencontre et des débats pour initier des actions concrètes.

TRAVAILLER SUR DES CADRES LÉGISLATIFS ADAPTÉS

Nous veillons à l’adaptabilité:

  • des aides aux TPE (sociétés civiles, collectivités, crédits, Ifcic, plans de soutiens, etc.). Nous échangeons avec les différents acteurs concernés dans une dynamique transverse.
  • des cadres contractuels de nos métiers et notamment la convention collective de l’édition phonographique pour les petits labels indépendants.
VALORISER LA DISTRIBUTION ET LA DIFFUSION DES OEUVRES ENREGISTRÉES SUR TOUS SUPPORTS

L’année 2017 a montré que la musique enregistrée se partage, encore, entre physique (51.2%) et numérique (48,8%). Du reste, pour la première fois, le SNEP lui-même note ce partage des eaux entre lesquelles va avancer la musique enregistrée, soulignant la forte implantation des points de ventes en France (comme en Allemagne). Quel dommage, donc, que d’avoir négligé cette vision : les labels indépendants en furent / en sont les premières victimes. Quel dommage que d’avoir accepté que le système du dépôt-vente (qui fragile encore plus ces labels) soit mis en place à la Fnac. Enfin, quel dommage ces OP vinyles à 10€ qui dégradent encore la valeur de la musique et encombrent les usines et les bacs. Afin d'optimiser les revenus des labels, la FELIN travaille à :

  • la modernisation de la distribution physique en France, aux cotés des distributeurs et des disquaires indépendants.
  • sur des expériences fédératives et alternatives de distribution, sur le nouveau marché du vinyle et les commerces culturels de proximité. Pour cela elle s’appuie sur son réseau des fédérations régionales, membres de l’association.

Dans le domaine de la distribution numérique, et afin de permettre une transition douce et maîtrisée, nous encourageons les sites respectant le partage de la valeur, et observons la solution du User Centric.

Pour ce qui est du streaming, nous avons participé aux travaux de la médiation menée par Marc Schwartz autour de l’exploitation numérique de la musique pour une redistribution plus équitable.

L'IMPORTANCE DES MÉTADONNÉES

Enjeu primordial touchant à la monétisation des contenus artistiques et à la diversité culturelle sur la toile, les métadonnées sont aujourd’hui le Saint Graal, qu’il faut pouvoir comprendre et utiliser. Nous participons à la réflexion de la filière autour de leur récolte, de leurs usages et de leur valorisation. Cette action passe par des actions d’information, de sensibilisation et d’accompagnement des labels dans l’amélioration de leurs pratiques.

FORMER ET INFORMER

A l’instar des métadonnées, nous bâtissons un programme de formation à destination des labels indépendants, pour le développement des compétences : gestion financière, connaissances juridiques et fiscales, transmission de l’information et soutien au montage des dossiers sur l’ensemble des dispositifs d’aides à la production, la structuration et la diffusion. Nous incitons à l’échange des savoirs par l’échange des pratiques et des outils.

Nous mettons également en place un programme d’actions de promotion auprès des publics pour une reconnaissance de la valeur de la musique et sur les questions de sa répartition.

CROISER LES MÉTIERS

Nous souhaitons favoriser le croisement des secteurs d’activité pour une meilleur coopération et une réforme des pratiques : reconnaissance des métiers, des difficultés de chacun des secteurs et mise en commun des moyens au service des artistes. Notre but est de valoriser la chaîne de valeur de la musique dans son ensemble et de renforcer l’attractivité des territoires par l’appui à la création et de la diversité.