Newsletter

Retrouvez ici toutes les informations du secteur, décryptage de l’actualité, dates à ne pas manquer, outils pour les labels, etc. que nous envoyons régulièrement aux abonnés de cette lettre.

Newsletter n°4 : Médiateur, ouverture dimanche et Midem

Newsletter n°4 : Médiateur, ouverture dimanche et Midem

lire la newsletter sous format pdf ici…

Bonjour à tous,

Il y a un mois, le Disquaire Day venait à nouveau bousculer les certitudes. Fête de la musique bis, il met à l’honneur les artistes, certes mais également les labels et les disquaires au travers d’un support dont on fête aussi le retour : le vinyle.

Au delà de l’engouement bienvenu du Disquaire Day, il faut aussi noter que ce retour flamboyant du vinyle s’est fait à l’insu de l’industrie. Toujours prompte à organiser une mode, elle n’a pas vu venir celle-là. Bien sûr, les quelques points de % que le vinyle représente sur le marché en font un épiphénomène – dit cette même industrie. C’est vrai, mais c’est faux aussi, car le vinyle représente bien plus pour les labels indépendants : 10, 20, 50% et parfois au-delà.

Mais surtout il démontre que le public choisit, seul et de manière libre, un support quand on voudrait lui en imposer un autre. Et nous, labels indépendants, y voyons la possibilité d’une ou des alternatives à un futur qu’on nous promet mirobolant depuis des années – dans les faits, rien ne se passe.

Autant de raisons de se mobiliser et de se fédérer pour défendre nos spécificités et notre rôle dans l’écosystème de la création.

La Felin a enclenché la vitesse 2 depuis le mois de mars, avec l’arrivée de Maud Gari sur des missions de coordination des actions, de représentation de la filière et d’information auprès des membres de la fédération.

Saluons l’arrivée d’une nouvelle fédération en région : Fédélab en Alsace.

Soyons forts !

Philippe Couderc

Président.

Les fédérations membres de la FELIN : APEM-LR (Languedoc Roussillon), CD1D (France), FEDELAB (Alsace), FEPPAL (Pays de Loire), FEPPIA (Aquitaine), FEPPRA (Rhone Alpes), FLIM (Midi-Pyrénées), LA MINE (Nord-Pas de Calais), LA FLIPPE (Est), PHONOPACA (Paca), PIAF (Ile de France)

Les thèmes abordés:

MARCHÉ (DE DUPES) EN 2014

REVALORISATION DES MINIMAS DE LA CC

MÉDIATEUR DE LA MUSIQUE, C’EST OUI.

MIDEM 2015, DU 5 AU 8 JUIN A CANNES

OUVERTURE LE DIMANCHE, C’EST NON.

MUSIQUES ACTUELLES : TERRITOIRE ET NUMERIQUE

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE LA FELIN, 24 juin 2015

ADHÉRER à la FELIN

Publié par Felin dans Newsletter, 0 commentaire
Newsletter n°3 : Disquaire Day, CNV, Liquidation d’Abeille

Newsletter n°3 : Disquaire Day, CNV, Liquidation d’Abeille

Bonjour,

Moment « cocasse » la semaine passée quand le Figaro a sorti un papier, repris entre autres par France Inter, sur les ventes de CD qui allaient sauver l’année… Désormais, nous n’espérons même plus que le numérique compense la baisse du physique, mais nous croisons les doigts pour que le streaming compense la baisse du download… En vérité, les majors veulent imposer à tout prix un modèle économique extrêmement rémunérateur et particulièrement compétitif, sans se soucier des ravages que cette politique opère sur l’écosystème de la création.

Et pourtant, le millier de labels indépendants de ce pays emploie autant de personnel non délocalisable que les trois majors et produit plus de nouveautés et plus de jeunes talents, en couvrant tous les esthétiques musicales.

 

lire la suite…

 

Publié par Felin dans Newsletter, 0 commentaire
Newsletter n°2 : Liquidation d’Anticraft, Marché de la Musique

Newsletter n°2 : Liquidation d’Anticraft, Marché de la Musique

Bonjour,

Les chiffres du marché de la musique enregistrée pour le premier semestre 2014 (lire plus bas) ne sont pas bons. -9,2% avec un effondrement du downloading de 18% ! Le disque physique représente malgré tout près de 66% du marché. Ajoutons Qobuz en procédure de sauvegarde, Fnac JukeBox dans la nasse et Orange qui vire Deezer… Mais qu’importe, le Snep célèbre le tout streaming.

Faut-il donc être aveugle ou dogmatique (ou avoir un immense catalogue mondial et des milliers de Golds) pour refuser à ce point de voir que la crise profonde que traverse la musique enregistrée ne connaîtra aucun répit sans des actions intelligentes, ciblées, solidaires. Ce qu’une filière qui assume sa position de secteur économique de poids dans l’économie française, se devrait de faire. Au lieu de cela, nous assistons à la collectivisation de la pensée : le streaming à tout prix ! Qui en paie les pots cassés ? La création et la diversité musicale. Les artistes, les labels indépendants et tous ceux qui, dans cette chaîne, défendent la culture (salles de concerts, radios, presse, etc…).

Nos labels ne tiendront plus très longtemps à ce rythme. Sont mis à mal des entrepises, du savoir-faire, des compétences, des parcours artistiques. Quel gachis !!

Alors que faire ? Dénoncer ? Oui. Mais aussi, travailler, proposer, inventer. C’est ce que se propose de faire la FELIN, forte de sa connaissance du secteur et d’une volonté sans faille pour la défense des intérêts des labels indépendants, avec tous ceux qui voudront.

Cette deuxième newsletter veut apporter point de vue et informations utiles. N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques.

Nous vous souhaitons un automne combatif ! Soyons fort !

Philippe Couderc, Président, octobre 2014

lire la suite ici.

Publié par Felin dans Newsletter, 0 commentaire
Newsletter n°1: infos pratiques pour les labels

Newsletter n°1: infos pratiques pour les labels

Bonjour,

Nous sommes heureux de vous adresser ce jour la première newsletter de la Felin où nous aurons soin, au fil de nos envois, de vous transmettre les informations (pratiques et institutionelles) les plus pertinentes ayant un intérêt pour nos labels. Nous souhaitons que cette initiative puisse vous être utile et renforcer notre groupement.

L’arrivée de Fleur Pellerin à la tête du Ministère de la Culture marquera, nous l’espérons, une évolution sensible des réflexions et des politiques qui concernent la musique enregistrée. Par évolution sensible, nous entendons une véritable prise en compte du rôle, de l’importance et des spécificités des labels indépendants, mais également une analyse globale et rigoureuse de la situation dont rien, absolument rien ne démontre qu’elle va évoluer dans un sens positif à court ou moyen terme.

Par contre, il est de plus en plus clair que les chemins qu’emprûntent les majors et les TPE et associations vont, petit à petit, se séparer, en tout ou partie. Cette réalité, que l’on sent déjà, doit aussi être prise en compte.

La Felin peut apporter ses compétences en termes d’analyses et être force de propositions. Nous allons adresser à Madame la Ministre une demande de rendez-vous.

Nous vous souhaitons une rentrée combative !

Philippe Couderc, Président, septembre 2014.

A lire ici

Publié par Felin dans Newsletter, 0 commentaire